Maitena Aguer s'impose sur la 7ème manche du trophée Euskaldun féminin à Lakuntza (Espagne)

Malgré la tourmente qui traverse le club actuellement, les coureurs Urtois ont su relever la tête et surtout les bras à l'image de la jeune cadette 1. Classée deux fois à la 2ème place (dont une manche de la coupe d'Espagne), une fois 3ème et une fois 5ème, Maïtena tournait autour depuis quelques semaines. 

Sur un circuit accidenté, Maitena a toujours été aux avants postes. Attentive et prudente, elle a su être dans les bons coups mais sans succès. C'est donc une cinquantaine de filles qui s'est présentée sur la ligne d'arrivée pour se disputer la victoire. Tout en force et sans se préoccuper de ses adversaires, Maitena a levé pour la 1ère fois de sa jeune carrière les bras avec un large sourire qui en dit long. A peine la ligne franchie, Maitena n'en revenait toujours pas , "J'ai du mal à y croire, j'ai gagné ?". Les mots se bousculent dans sa tête mais elle réalise l'importance de cette victoire. "J'ai tout donné au pied de la bosse d'arrivée. J'ai passé le dernier virage en 2ème position et je me suis mise à bloc pendant les 300m. Cette victoire récompense le travail que nous faisons au club. Je pense à nos éducateurs, Henri, Jean, Marcel, Ronan et même Dorian qui nous poussent toujours à donner le maximum de nous même mais j'ai une pensée particulière pour mon entraineur, Christophe qui a toujours cru en moi. Il y a 2 ans, il a trouvé les mots qui m'ont transformé et aujourd'hui je peux le remercier par cette victoire. Je suis tellement fière de porter les couleurs de notre club que ce soit en France ou de l'autre côté de la frontière." a ajouté Maitena avec une pointe d'émotion.

"Maitena est un exemple pour tous les jeunes qui se posent des questions sur leurs capacités à performer. Peu, voire personne n'aurait imaginé Maitena à ce niveau. Issue de notre école de vélo, elle n'avait pas le profil d'une cycliste et pourtant elle s'est accrochée, s'est fait du mal à l'entrainement et elle a fait le métier. C'est une juste récompense qui conforte notre équipe d'éducateurs à poursuivre dans cette voix. A titre personnel, c'est un grand bol d'oxygène et c'est aussi pour tous ces jeunes et autres personnes que je vais me battre jusqu'au bout." nous rapporta Christophe Dizy, président et entraîneur de notre club.

Crédits photos : Vincent Etchebest et Iñaki Gonzalez de Heredia

Championne d'Aquitaine sur piste : Maïtena Aguer entre dans l'histoire du club

Maïtena vient d'écrire une nouvelle page de l'histoire de Urt Vélo 64. En effet, pour la première fois depuis notre création, en 1999, un membre de l'association remporte un titre régional sur piste. A la faveur d'un excellent parcours lors des deux journées consacrées aux épreuves, Maïtena a remporté le titre de Championne d'Aquitaine de l'Omnium. En gagnant la vitesse, le scratch et l'élimination, elle devance les girondines Marion Dufau (La Teste) et Maurine Aidat (Mérignac). Amandine quant à elle, a terminé à une 5ème place prometteuse pour les années à venir. Maïtena monte également sur la 2ème marche du podium de la poursuite derrière Maurine Aidat (Mérignac), Amandine prend la 5ème place. "Je suis très satisfait du parcours de nos 3 filles, car il ne faut pas oublier Florine qui courait chez les juniors. Nous sommes un jeune club sur la piste. Nous avons fait notre premier stage de découverte fin 2015 et commencé les compétitions l'hiver dernier. C'est donc une belle récompense pour nos coureurs mais aussi pour le club qui a mis les moyens pour acheter des vélos et déplacer nos pistards aussi bien à Anoëta (Espagne) qu'à Bordeaux. Nous allons continuer dans cette discipline que j'affectionne et qui est une très bonne école de vélo même pour les routiers", nous confiera Christophe Dizy, président de Urt Vélo 64.

Preuve de la dynamique positive de Urt Vélo 64, nos coureurs défendront les couleurs départementales (Amandine) et régionales (Maïtena et Dorian) suite à leurs sélections sur des compétions nationales.

Tarnos : Les jeunes urtois ont changé de braquet

Urt Vélo 64 est apparu dans le peloton des jeunes il y a à peine 5 ans. Aussi notre génération "école de vélo" commence seulement à pointer son nez chez les minimes et cadets. Comme nos coureurs, nos éducateurs avaient hâte de commencer la saison afin de faire un premier constat du travail hivernal. 10 urtois, répartis chez les minimes, cadets et séniors, étaient engagés à Tarnos sous un soleil radieux (enfin) pour participer à cette organisation sans faille (merci aux organisateurs).

Minimes : Même si la chute sans gravité de Mathieu Dupé pour sa première course a noirci un peu le tableau, Tom Munier qui débutait aussi à ce niveau a réussi à tenir le peloton. Ce résultat va le rassurer pour la suite de la saison. Amandine Cauet quant à elle, a mesuré le chemin parcouru cet hiver en rivalisant avec les garçons. Dommage qu'elle n'ait pas pu mieux négocier le sprint... 

Cadets : En privilégiant logiquement ses études, Florine Lubiatto a fait de son mieux mais elle a au moins le mérite de vouloir poursuivre. Peio Doyhamboure n'a pas été récompensé de sa perspicacité mais il ne doit pas se décourager. Théo Rocton a résisté les 3/4 de la course dans le peloton. Une belle performance qui est conforme aux progrès réalisés par le jeune pensionnaire de l'Académie Nationale Handisport de Paracyclisme. Zacharie Ball termine dans le peloton ce qui est un bon résultat quand on connait ses difficultés à s'entrainer. Aurélien Dupé et Maïtena Aguer ont été les plus actifs du club avec quelques tentatives d'échappées. Ils ont concrétisé leur bonne prestation en prenant respectivement la 14ème et la 16ème place au sprint. Maïtena (cadette 1ère année) termine seconde féminine à quelques mètres d'une junior.

Séniors : Après une course espoir la veille où Dorian Foulon a retrouvé quelques sensations sur un circuit exigeant, il a choisi de venir à Tarnos pour continuer sa préparation (il a été arrêté de toutes activités pendant deux mois suite à sa fracture à la malléole et il a repris les entrainements sur route il y a seulement 1 mois !). Malgré quelques escarmouches, c’est un peloton groupé qui s’est présenté sur la ligne. Même si la puissance n’est pas encore au rendez-vous, les automatismes n’ont pas disparu ce qui a permis à Dorian de prendre la 2ème place. 

Urt Vélo 64 se distingue par son côté hétérogène (féminines et jeunes mixés aux handis) mais aussi par son nombre de coureurs en constante augmentation. Ses résultats sont aussi une récompense pour les éducateurs qui encadrent nos jeunes tout au long de l’année.