L'heure de la reprise a sonné pour les urtois

Alors que les entrainements sur route ont repris début novembre après un mois de coupure, c'est au tour des compétiteurs sur piste d'aller se préparer du côté de la péninsule ibérique. La 1ère journée du trophée de Gipuzkoa s'est déroulée samedi 11 novembre sur le vélodrome d'Anoëta. En attendant l'entrée en piste des cadets 1ère année la semaine prochaine avec Noah Palud, ce sont quatre jeunes urtois qui ont défendu nos couleurs.

Féminines (cadettes et juniors) : Ce ne sont pas moins de 29 filles (16 cadettes et 13 juniors) qui ont participé aux épreuves de scratch et de l'addition de points ! Cet incroyable peloton composé principalement de 24 filles originaires de la province de Gipuzkoa laisse rêveur...

Amandine Cauet (C2) a eu besoin de la 1ère épreuve pour reprendre confiance (25ème). Mieux appliquée lors de l'addition de points, elle a corrigé certaines erreurs lui permettant de prendre une belle 15ème place (7ème cadette).

Maitena Aguer (C2), quant à elle a tenu son rang. Encore en manque de jus, la championne d'Aquitaine a réussi à suivre les meilleures lors du scratch prenant une belle 7ème place (2ème cadette). Sur la 2ème épreuve, Maïtena comme a son habitude s'est très vite mise en évidence en attaquant allant ainsi remporter le 1er classement. La fin de course a été plus difficile mais elle a réussi à rester au contact du groupe de tête terminant ainsi à la 7ème place (3ème cadette).

Cadet 2 : Théo Rocton a été épatant sur l'épreuve du scratch réussissant avec sa seule jambe valide à faire mieux que suivre. Bien placé et réactif, les progrès du jeune paracycliste du Pôle Espoir de Paracyclisme commencent à se ressentir. Que ce soit les entraineurs ou le public venu nombreux, tous ont salué la performance de Théo qui n'a malheureusement pas pu finaliser sa belle prestation. En effet, pris dans une chute collective à 2 tours de la fin, il s'est relevé avec quelques égratignures et courbatures. Même s'il a tenu à prendre le départ de la 2ème épreuve, les stigmates de la chute ont laissé des traces physiques et mentales à Théo.

Open (espoirs et élites) : Une vingtaine de coureurs étaient engagés sur une élimination et une addition de points. Dorian Foulon malgré une reprise timide de l'entrainement a déjà marqué les esprits. 6ème de l'élimination, il a surtout été un des acteurs principaux de le 2ème épreuve. Longtemps en tête du classement général provisoire après de nombreux sprints remportés, il a subi le surnombre de certaines équipes qui ont eu raison de lui. Malgré tout, il prend une belle 4ème place porteuse d'espoir.