Maitena Aguer s'impose sur la 7ème manche du trophée Euskaldun féminin à Lakuntza (Espagne)

Malgré la tourmente qui traverse le club actuellement, les coureurs Urtois ont su relever la tête et surtout les bras à l'image de la jeune cadette 1. Classée deux fois à la 2ème place (dont une manche de la coupe d'Espagne), une fois 3ème et une fois 5ème, Maïtena tournait autour depuis quelques semaines. 

Sur un circuit accidenté, Maitena a toujours été aux avants postes. Attentive et prudente, elle a su être dans les bons coups mais sans succès. C'est donc une cinquantaine de filles qui s'est présentée sur la ligne d'arrivée pour se disputer la victoire. Tout en force et sans se préoccuper de ses adversaires, Maitena a levé pour la 1ère fois de sa jeune carrière les bras avec un large sourire qui en dit long. A peine la ligne franchie, Maitena n'en revenait toujours pas , "J'ai du mal à y croire, j'ai gagné ?". Les mots se bousculent dans sa tête mais elle réalise l'importance de cette victoire. "J'ai tout donné au pied de la bosse d'arrivée. J'ai passé le dernier virage en 2ème position et je me suis mise à bloc pendant les 300m. Cette victoire récompense le travail que nous faisons au club. Je pense à nos éducateurs, Henri, Jean, Marcel, Ronan et même Dorian qui nous poussent toujours à donner le maximum de nous même mais j'ai une pensée particulière pour mon entraineur, Christophe qui a toujours cru en moi. Il y a 2 ans, il a trouvé les mots qui m'ont transformé et aujourd'hui je peux le remercier par cette victoire. Je suis tellement fière de porter les couleurs de notre club que ce soit en France ou de l'autre côté de la frontière." a ajouté Maitena avec une pointe d'émotion.

"Maitena est un exemple pour tous les jeunes qui se posent des questions sur leurs capacités à performer. Peu, voire personne n'aurait imaginé Maitena à ce niveau. Issue de notre école de vélo, elle n'avait pas le profil d'une cycliste et pourtant elle s'est accrochée, s'est fait du mal à l'entrainement et elle a fait le métier. C'est une juste récompense qui conforte notre équipe d'éducateurs à poursuivre dans cette voix. A titre personnel, c'est un grand bol d'oxygène et c'est aussi pour tous ces jeunes et autres personnes que je vais me battre jusqu'au bout." nous rapporta Christophe Dizy, président et entraîneur de notre club.

Crédits photos : Vincent Etchebest et Iñaki Gonzalez de Heredia